11 octobre 2007

Pourvu qu'il nous reste du temps

Je dois écrire pour Marie qui se bat pour "être", elle que le cancer a montré du doigt et qui une fois désignée n'en fini plus de se débattre avec ses chimio tous les 15 jours, elle qui n'a  pas assez de force pour retourner au travail , elle qui a une attention incessante à cacher le mal qui la ronge. Ce soir j'ai envi de parler de Marie parce qu'elle souffre  au milieu de sa famille, son mari et ses deux fils qui partagent attérés ensemble cette désesprance d'être malade à 50 ans et de bientôt en mourir. J'ai... [Lire la suite]
Posté par phi88 à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]