65904_1161045679_1_1_

Joëlle arrive toujours les bras chargés de sacs et de paquets, il m'a fallu du temps pour qu'au détour d'une consultation elle me parle de sa phobie des microbes,des mains sales, elle ne peut pas toucher une barre dans le metro, elle a l'angoisse des poignées de portes, des mains des gens. Joëlle avait trouvé la parade pour éviter de tendre la main pour dire bonjour, ses mains étant occupées à porter. Alors sans rien dire et en attendant que la thérapie l'aide, je fais semblant de ne rien voir et j'ouvre la porte de mon cabinet et la porte de la sortie et laisse Joëlle soulagée d'avoir évité les microbes des autres patients.