radar_illustration_5148_w460_1_

je me suis souvent heurté au cours de ma psychanalyse aux figures de mes fantômes inconscients. Il nous faut dans ce travail regarder nos peurs, nos angoisses, notre manque de courage. J'ai longtemps préféré des séances de psychanalyses courtes et je m'organisais à chaque fois pour venir les 10 dernières minutes de ma demi-heure programmée. Je voyais bien que Piera (ma psy) ne comprenait pas pourquoi je m'obstinais à racourcir ce temps qui me revenait. De combien de tolérance tu as fait preuve chère Piera en m'accueillant toujours avec rigueur mais humanité. Ta gitane à la bouche pour ma séance matinale de 9h finissait par embrumer le peu de lucidité qui me restait de si bon matin. Nous avons appris à nous connaitre, moi dans ma folie contenue et toi drapée dans ton costume de grand Autre. Je crois que j'ai appris particulièrement à me respecter, à me tolérer, à apprendre que si je suis multiple et différent, je suis aussi semblable et ordinaire mais encore particulier et unique. J'ai compris tout au long de ce travail que la verité est en nous et qu'il nous faut la découvrir, la psychanalyse n'est qu'un véhicule pour y parvenir.