10 juin 2008

Les chemins de l'âme

Ils sont nombreux et sinueux les chemins de l'âme, il nous faut porter nos fardeaux sur les épaules jusqu' à l'arrivée de notre destination, mais où allons nous? Le spirituel a été une réponse pour moi, la psychanalyse son chemin, il n'y a que peu de distance entre le pathologique et le normal, la connaissance permet d'en effacer les limites. 
Posté par phi88 à 13:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

07 mai 2008

merci pour vos commentaires

J'ai repris le chemin du bocal, avec plaisir mais je suis un peu vidé par cette mission, du décalage de culture, du décalage d'époques, deux siècles semblent séparer Katmandou de Paris.    J'ai repris le chemin des inconscients, et laissé le somatique, je suis un peu plus à l'aise pour décoder les non-dits, trouver les origines, mettre les névroses en échec et discuter avec la psychose comme parasite d'un dialogue entre humains. Mais le corps parle aussi et raconte son histoire, alors j'ai avec toute mon attention traqué... [Lire la suite]
Posté par phi88 à 23:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 avril 2008

Mercredi soir

Moment de transformation toujours un peu difficile, une journée terrible avec une première consultation à 8 heures et la dernière à 22 heures, et la difficulté de gérer la séparation, la peur du vide, notre inconscient qui nous tenaille en nous pointant du doigt l'angoisse d'autres séparations, d'autres abandons, un sentiment confus de répéter depuis si lontemps la non présence de la mère, sa non disponibilité névrotique. Une journée où chacun voudrait emporter un petit bout de moi en souvenir, pour ne pas oublier, pour la peur du... [Lire la suite]
Posté par phi88 à 01:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 avril 2008

Le bocal

Oui c'est exactement cela cet espace où je vis 12 heures par jour, où je tourne et retourne psychiquement, je suis calme sinon, plutôt du genre immobile,un jour un patient c'est levé brutalement de son fauteuil en pleine séance pour venir me toucher pour voir si j'étais vivant, il m''a fait peur ce jour là. Oui c'est un espace familier, un univers physiquement limité dans lequel je cotoie un peu d'éternité.Jeanne est venue aujourd'hui. Voilà trois mois qu'elle se bat avec un méchant cancer du pancrèas et ensemble on a parlé un peu de... [Lire la suite]
Posté par phi88 à 00:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 avril 2008

Question et questionnement

Etre dans le questionnement, la question sans cesse dans la tête, être ouvert pour comprendre, sans saisie, sans arrogance, juste un témoin concerné de l'autre, un miroir vivant et non froid comme la glace Il faut développer l'écoute, être curieux, sans apriori, sans jugement, sans avoir le monopole du goût, sans parti pris, sans morale et pourtant bienveillant, sans décider pour l'autre, sans donner son avis, mais pourtant aider... Accoucheur du désir, mais sans pour autant revendiquer la découverte, j'aime ce métier qui me fait... [Lire la suite]
Posté par phi88 à 23:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 février 2008

Les liens d'amour

j'ai bien envie d'ouvrir une rubrique sur les liens d'amour, j'ai vu ce jour une jeune femme qui  exprimait sans s'en rendre compte son amour pour son frère, l'amour nous enferme parfois.
Posté par phi88 à 23:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 février 2008

les liens d'amour

J'ai l'impression que ce garçon amoureux de son père homosexuel ne vous a pas inspiré. Pourtant le lien amoureux existe, vivant, vibrant, inaliénable, il y a de la magnificience dans cet attachement même si dans ce cas pour le moment ce lien entrave sa réalisation, mais je pense qu'il faut savoir respecter ces liens même névrotiques si l'on veut les transcender, pour les délier doucement pour rendre libre l'amour et se défaire du lien devenu inutile, la psychanalyse peut permettre d'advenir à son désir et rendre vivant... [Lire la suite]
Posté par phi88 à 21:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 février 2008

Le temps s'est arrêté sur sa psychanalyse pour préserver l'amour

Nathanael erre dans la vie, dans Paris, il traine dans cette psychanalyse qu'il a débuté il y a 10 ans, il se dit bloqué, il n'arrive pas à écrire, à pratiquer son metier de scénariste pour lequel il a fait cependant des études. Il se dit bloqué par cette dernière histoire d'amour arrêtée depuis un an mais qui le hante comme un spectre me dit-il. - Ce spectre n'est il pas le costume d'un autre spectre de votre passé? Nathanael me raconte alors que cette amie avait comme lui un père homosexuel, mais qu'il n'en avait jamais... [Lire la suite]
Posté par phi88 à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2008

Le temps donne toute la dimension à notre névrose

Martine est en face de moi. Face à face dans le fauteuil, sans le bureau protecteur des premièrs entretiens. Il faut dire que Martine a arrété sa psychanalyse il y a 1 an juste à son début après quelques séances seulement, auparavant, une  psychothérapie de 1 an et demi avait eu raison des troubles de sa vie professionnelle qui avaient motivé sa venue. Mais aujourd'hui sa vie amoureuse est chaotique alors Martine est d'accord pour débuter à nouveau une psychanalyse. Martine est là blanche en pleurs, elle me dit que pour la... [Lire la suite]
Posté par phi88 à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 février 2008

Christine emmurée dans sa souffrance

Christine est silencieuse ce soir, son mari est parti il y a 6 mois pour une plus jeune, moins intello mais qui voulait des enfants, elle souffre terriblement de ce désaveux, de cette trahison de ce lachage brutal. Christine me dit: "je n'avais pas envie de venir, je n'ai rien à dire... je répète tout le temps la même chose... je sais que je ne peux pas sortir de ma plainte, je n'y arrive pas."   -"je pense justement que vous avez bien fait de venir, ici vous pouvez parler de votre souffrance et je peux... [Lire la suite]
Posté par phi88 à 23:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]