C'est vrai que le Dimanche c'est souvent le jour de la famille et toi tu as tiré ta révérence.
Il y a maintenant 8 ans que tu as décidé de préceder nini dans ce chemin vers les étoiles nous laissant là seuls et un peu perdus. Ta personalité était solaire, tu imposais ta présence avec évidence, naturel et simplicité, lorsque tu nous rejoignais, nous tes enfants tous les mardi midi pour évoquer le quotidien et suivre nos vies respectives, tu arrivais souvent en retard. Mais lorsque tu nous retrouvais déjà atablés en pleine discussion, tu trouvais naturel d'accaparer l'attention par ta simple présence. La discussion immédiatement était centrée sur toi, que de séances nous avons eu tous ensemble dans ces mardi midi, le restaurant se transformait le temps de notre déjeuner en salle à manger familiale. iI y eut une longue période de psychodrame où chacun d'entre nous venait donner sa contribution à la souffrance collective et dans cette période un jour que l'on t'avait contrariée tu as saisi une carafe d'eau et tu l'a reposée sur la table si violamment qu'elle a explosé à grand bruit, et le personnel habitué à nos écarts émotionnels n'est même pas  venu nous demander ce qu'il se passait. Et puis, petit à petit la souffrance est partie laissant simplement notre plaisir de nous retrouver autour de toi, la cane et ses petits, une mère comme toi se vénère, elle a fabriqué trois enfants, deux psychiatres et une assistance sociale, la névrose cela a du bon aussi parfois.

Moi sur la terre aujourd'hui, vers toi dans les étoiles je t'embrasse Sarah