IL ETAIT UNE FOIS UN PSYCHANALYSTE

26 février 2015

Retour?

existe t il une place 

vous en pensez quoi?

Posté par phi88 à 12:37 - Commentaires [452] - Permalien [#]


16 novembre 2011

J'ai essayé

Depuis des années je marche à tes cotés, qui de nous deux entraine l'autre?

Au fils des séances j'ai suivi ton aventure et je me suis perdu aussi

j'ai parfois vu la lumière quand tu étais dans le noir, j'ai souvent et volontairement rien désiré pour toi à ta place

j'ai attendu sans attendre et marché dans le silence, accompagnant tes pas vers ta liberté .

Posté par phi88 à 23:52 - - Commentaires [22] - Permalien [#]

02 octobre 2011

Laissons nous transporter par la lumière

elo et les enfants 024 Notre transparence est au bout .

Posté par phi88 à 22:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

22 septembre 2011

LE LIEN

DEAUVILLE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA PSYCHANALYSE RACONTE NOS LIENS PERDUS, ENFOUIS, NOS LIENS INCONSCIENTS, NOS LIENS D AMOURS MALMENES ETOUFFES,

 

MERCI AUSSI DE M AVOIR TEMOIGNE QUE CE BLOG EST AUSSI UNE PASSERELLE D AMITIE QUI CREE DU LIEN POUR DISSOUDRE CEUX QUI NOUS EMPECHENT DE VIVRE

 

Posté par phi88 à 00:06 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

07 septembre 2011

IL N'Y A QUE QUELQUES PAS

images[1]                                                                           images[1]

dU FAUTEUIL AU DIVAN IL N'Y A SOUVENT QUE QUELQUES PAS QUI NOUS CONDUISENT BIEN LOIN A L INTERIEUR DE NOUS MEME

Posté par phi88 à 10:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


02 septembre 2011

Pourquoi poursuivre

L'amour reste le seul lien qui nous guéri, et ce lien doit se partager, nous sommes tous responsables de notre désespérance à être et nous avons la responsabilité collective de notre cécité, en marchant ensemble nous prenons un peu conscience de tout cela.

chabbat chalom  AAXP  

Posté par phi88 à 09:05 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

01 septembre 2011

Marchons ensemble ! en ce mois de septembre.

randonnee-marche-montagne-val-d-isere[1]

De retour dans mon bocal, je ressens le besoin de faire un peu bout de chemin avec vous , à tout de suite

Philou 

Posté par phi88 à 13:01 - - Commentaires [47] - Permalien [#]

13 janvier 2011

Une journée comme les autres

az07vyl9_1_

J'aime me retrouver selon l'heure, proche de la fin du jour ou après le début du jour suivant, devant mon clavier à contempler ma journée de consultation. Progressivement les histoires apparaissent dans un flot incessant d'inconscients relâchés, les souvenirs me reviennent et j'essaie en parcourant le lointain relief de ces narrations confiées, de trouver celle qui marquera le jour, celle qui fera émerger son cri d'alarme, sa plainte levée dans le ciel de mon conscient fatigué.

Les mondes se croisent et se choquent, les pleurs d'amour répondent aux questions sans réponse de Maurice qui pense que décidément tout cela n'avance pas. Dans ce patchwork du jour, le visage de Bruno se dessine lors de cette première consultation à cent à l'heure. En reprenant à peine son souffle il m'a confié en une demi heure son désarroi professionnel, le harcèlement de son boss, la remontée de souvenirs de son père d'extrême droite,  barbouze violent alcoolique et lui si fragile dans son monde de livres qui s'est protégé avec difficultés de ce père si étranger et destructeur.

Posté par phi88 à 00:12 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

04 janvier 2011

La confusion de langue

arbre_brouillard_1_

Jean me raconte son rêve,  " Enfant, il rencontre un groupe de prêtres japonais qui en le croisant l'abordent en riant. Ils lui parlent à son grand étonnement en français et lui,répond malgré lui, de manière encore plus surprenante en anglais."

Comment comprendre ce rêve m'interroge Jean du fond de son divan, je n'arrive pas à le comprendre, puis soudain, Jean se souvient qu'il a lu l'article du psychanalyste Sandor Ferenczi dont le titre est " la confusion de langue entre les adultes et l'enfant"", la rencontre impossible entre le désir de l'adulte et la demande affective de enfant. Ce rêve nous conduit dans l'espace inconscient du traumatisme, il faut avancer à petits pas car l'enfant blessé est en train de revivre son traumatisme...

Posté par phi88 à 23:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]